Et le sampling devint roi…

Publié le Mis à jour le

EndtroducingcoverJe tâcherai d’être bref et circoncis. Impossible quand on parle de sampling de ne pas citer tout naturellement l’album The Entroducing de DJ Shadow. Sorti le 19 novembre 1996, il est un monument du genre. Pour le confectionner, son auteur de son vrai nom Jean-Michel Creusesillon oups Joshua Paul Davis, n’a en effet pour la première fois de l’histoire de la musique utilisé quasiment que des samples, mettant à rude contribution son maigre matériel de l’époque : sa MPC60 (!!!), sa platine et son enregistreur cassette… ça laisse rêveur quand on voit le matos présent dans les studios des producteurs d’aujourd’hui! Il a pioché dans moultes influences dont notamment le hiphop avec des extraits de galettes de Kool G. Rap, Jeru the Damaja, Gravediggaz, des Beastie Boys (Gros Dessus Mogette !) des vénérés Benny B et MC Pierre Perret… vous avez deux secondes pour trouver les intrus, sinon punition : écoutez en boucle Killing Me Softly subtilement interprété en live par Peen V et Fat Houston. Les samples sont essentiellement issus de vinyles que DJ Shadow a sélectionné en fouillant des journées entières les sous-sols d’une boutique de Sacramento, sa ville natale. L’histoire est d’ailleurs racontée dans l’excellent documentaire « Scratch » sorti en 2002 dans cette scène juste incroyable :

Pour la petite histoire l’album figure aujourd’hui dans le Guiness Book entant que premier album de l’histoire composé uniquement de samples!

Deux ans auront été nécessaires pour finaliser ce bijou auditif que les vendeurs de patates classent dans l’Abstract Hip Hop voire le Trip Hop. L’ami Dan The Automator, par ailleurs grand spécialiste de l’échantillonnage comme en témoigne son projet Deltron 3030 où il réussira le tour de force de sampler du William Scheller (aucun intru n’est à trouver ici), mettra à disposition son studio maison « The Glue Factory » pour le mixage et autre, et ne sera pas avare de conseils en ingénierie sonore.

Pour te faire caresser le conduit auditif ça se passe ici.

Arty Show, en direct des égouts. Gros Dessus à Splinter et les Ninja Turtles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s