Le retour du boom-bap

Publié le Mis à jour le

Le Boom Bap est-il entrain de renaître de ses cendres? Plusieurs projets récents ou à venir attestent en tous cas d’un possible renouveau du mouvement. Ou alors ne serait-ce que de la simple nostalgie ou une mode passagère?

Mais qu’entend-on exactement par Boom Bap au juste? La meilleure définition nous vient de Q-Tip Himself sur le titre « we can get down » en 1993 :

"With a kick, snare, kicks and hi hat
Skilled in the trade of that old boom bap"
We can get down - A tribe called Quest

La boom bap se résume donc par lui même : c’est l’onomatopée qui caractérise bon nombre de sons hip-hop des années 1990. « Boom » pour le son du kick, « bap » pour celui de la snare. Et entre les deux, le hi-hat qui sert de liant. La plupart des productions de l’époque étaient en effet construites à partir de samples de breaks ou de boucles de batteries issues principalement de morceaux funks des années 1970-80 et qui servaient d’osssature centrale du morceau (reste à ajouter samples et autres lignes de basse et le tour est joué!). Voilà quelques exemples des breaks les plus célèbres et pompés par de très nombreux producteurs (quelques uns vont forcément vous chatouiller les oreilles et les neurones) :

Si de nombreux MC et producteurs, aux states comme en France ont officié sur des instrus boom bap faisant ainsi les grandes heures du hip-hop dans les années 1990, ce type de son reste encore très associé à la ville de New-York : A tribe Called Quest, DJ Premier, Nas ou encore KRS-One et son célèbre « The return of the Boom Bap » sorti en 1993 popularise le terme à travers le monde.

Justement, du retour du Boom Bap il est encore question en 2014. Difficile de citer une prod Boom Bap qui ait cartonnée commercialement ces 10 ou 15 dernières années. Ces sont davantage les sonorités électroniques qui s’imposent désormais, le trap ou encore les instrus aux rythmiques bancales dont l’ami Tartine nous parle si bien ici et qui s’éloignent volontairement de la régularité rassurante du Boom Bap. L’Histoire n’étant qu’un éternel recommencement, quelques projets récents ou à venir attestent néanmoins d’un éventuel retour du Boom Bap sur le devant de la scène.

Citons pour commencer Busta Rhymes, qui annonce en 2013  que son prochain album (Extension Level Event 2, sensé sortir en 2014)  fera renaître le boom-bap de ses cendres. On annonce notamment des prods de Primo et de Q-Tip. Plus près de nous c’est l’album intitulé  The diam piece et signé Diamond D, producteur et rappeur légendaire originaire du Bronx qui redonne ses lettres de noblesse au genre. Voilà un extrait feat. Pharoah Monch qui devrait vous convaincre de jeter une oreille attentive au projet :

De la grosse pomme il en est encore question avec le MC originaire de Brooklyn cette fois-ci : Joey Bada$$, qui depuis quelques semaines balance des extraits de son premier album (annoncé en 2015 sans plus de précisions) tous plus alléchants les uns que les autres. Sur le titre « Christ Conscious » la filiation avec KRS-One est d’ailleurs plus que criante :

On annonce là encore DJ Premier, Statik Selektah ou encore feu J Dilla aux prods… Je vous engage à jeter vos oreilles les plus attentives sur les deux mixtapes du MC sorties à ce jour : 1999 et Summer knights qui contiennent quelques petites perles de production.

Retour ou pas retour, telle est la question, en tous cas certains MC et producteurs restent attachés au genre, sûrement un peu par nostalgie de l’âge d’or du Hip-hop… Hé oui, même les MC les plus durs ont un cœur qui fait boom bap…

M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s